Découverte de la ville de Yazd sous la chaleur

Le taxi de l’hôtel nous dépose à la gare routière d’Isfahan.

Guidé par le chef de gare, nous sommes placés dans le bus en direction de Yazd sans difficulté.

Station de bus iraniens

Nous avons même droit à une collation :

Pique-nique offert dans le bus

A notre grande surprise, l’hôtel a appelé le chauffeur de bus qui nous transportait en direction de Yazd pour nous indiquer une erreur de facturation. Nous avons payé trois nuits au lieu de deux. L’hôtelier propose d’envoyer l’argent à l’hôtel de Yazd. Nous préférons venir récupérer la somme en fin de séjour.

Arrivés à Yazd, un chauffeur de taxi se jette sur nous. Moment assez désagréable, surtout que le chauffeur veut, de surcroit, nous imposer un hôtel.

Entre temps, une jeune fille d’Argentine, nous accoste et nous demande si on peut faire le trajet jusqu’au centre ville ensemble. Nous décidons alors de faire appel à un autre taxi et répartissons les frais : 100 000 IRR.

Arrivés à l’hôtel, la première impression est étrange et un peu décevante. L’hôtel est pourtant recommandé par le guide touristique mais ce dernier semble peu avenant. Les échanges avec la réception sont difficiles, le réceptionniste ne parlant pas anglais.

Notre cher hôtelier …

Par contre, le prix est compétitif à 19 € la nuit. Nous réglons les deux nuitées.

L’hôtel est plutôt bien situé, proche de la vieille ville, lieu stratégique pour découvrir ses richesses. On peut aussi s’aventurer dans les ruelles cependant notre sens de l’orientation est mis à l’épreuve.

Le revêtement du sol des ruelles s’il est orné de pavés, on peut considérer que c’est un accès débouchant vers les artères principales. Par contre, il vaut mieux éviter les ruelles sans pavé, le risque de se perdre est garanti …

Rues en labyrinthe – Yazd

Nous gagnons la prison d’Alexandre qui se situe juste en face de l’office du tourisme. L’hôtesse récapitule sur un plan les lieux importants à visiter. La prison d’Alexandre est fermée.

A retour, nous nous réussissons à nous égarer et ce en dépit du GPS.

Finalement, nous réussissons à gagner, non sans mal l’avenue Eman Khomeni, artère principale de la ville.

Sur la place Chaghmagh, nous repérons un salon de thé avec terrasse sur le toit. Nous profitons de la nuit tombante et de la baisse de température pour nous détendre sur une banquette et siroter du thé. La vue de la terrasse est magnifique.

Repos en terrasse – Yazd

Qui eut cru qu’il faisait si bon vivre en Iran :).

Sur le chemin du retour à l’hôtel, toujours un besoin de fraicheur nous gagne. Nous allons déguster une glace.

Vendeur de glaces – Yazd

This post was last modified on 30 novembre 2021 12 h 54 min

Les auteurs

Voyageurs à nos moments, nous avons décidé de partager ce périple en Iran sur le web.

Share
Published by
Les auteurs

Recent Posts

Départ d’Ispahan et retour en Bretagne

Réveil à 4h30 pour prendre l'avion. Notre taxi, notre guide qui nous avait découvrir Ispahan…

13 ans ago

Découverte du quartier arménien d’Ispahan

Immédiatement après le petit déjeuner à l'hôtel, nous partons, toujours à pied, récupérer l'argent que…

13 ans ago

Périple sur les montagnes d’Abyaneh et retour à Ispahan

Petit déjeuner à l'hôtel Viuna, puis nous partons pour randonner sur les montagnes (flanc de…

13 ans ago

Lac salé et départ pour Abyaneh

Au matin, nous quittons le caravansérail de Maranjab pour reprendre la route du retour à…

13 ans ago

Expédition dans le désert iranien : le caravansérail

Nous avons visité le jardin de Bagh-e Fin et ses thermes, à environ 10 kilomètres…

13 ans ago

Découverte des villas de Kashan et de la maison Tabatabei

La ville de Kashan est célèbre pour ses demeures de l'époque qadjar. Nous visitons la…

13 ans ago